vice

nom masculin
(latin vitium) Littéraire. Ensemble des pratiques du mal, des dispositions au mal : Le vice et la vertu.
Penchant particulier pour quelque chose (jeu, boisson, drogue, pratiques sexuelles, etc.) que la religion, la morale, la société réprouvent : Le mensonge est un vice.
Goût, habitude du libertinage, de la débauche : Vivre dans le vice.
Penchant excessif pour quelque chose : Travailler tant, c'est du vice.
Imperfection, défaut, qui rend quelque chose inutilisable : Vice de fabrication.
Vice apparent, défaut d'une chose vendue qui peut être décelé par un simple examen attentif.
Vice caché, défaut d'une chose vendue non décelable par un examen attentif et qui la rend impropre à l'usage pour lequel elle a été vendue.
Vice de construction, défaut d'un bâtiment ou autre ouvrage, dû à sa construction.
Vice du consentement, altération du consentement résultant d'une erreur, d'une violence, d'un dol, pouvant entraîner l'annulation de l'acte qui en est entaché.
Vice de forme, défaut que présente un acte juridique auquel manque une des formalités extérieures exigées par la loi pour sa validité.
Vice de la possession, vice qui empêche l'accomplissement des effets légaux de la possession.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.041 Queries: 19 Référencement