vanité

nom féminin
(latin vanitas) Littéraire. Satisfaction de soi-même, sentiment d'orgueil : Satisfaire la vanité de quelqu'un.
Défaut de quelqu'un qui étale sa satisfaction de soi-même : Il est d'une immense vanité.
Littéraire. Caractère de ce qui est vain, futile, vide de sens : La vanité de sa conversation finissait par me lasser.
Composition, nature morte le plus souvent, évoquant les fins dernières de l'homme. Sans vanité, sans vouloir se vanter. Tirer vanité de quelque chose, s'en glorifier.

Apparues à Leyde vers 1620 et répandues surtout aux Pays-Bas (de Pieter Claesz. à Gerard Dou), en France (Philippe de Champaigne) et en Espagne (Valdés Leal) à l'âge baroque, les vanités, genre particulier de nature morte, associent des objets évoquant la vie, la richesse et la puissance, la science et les arts, le plaisir ou la volupté à d'autres symbolisant la mort ou la fuite du temps, pour proposer une réflexion, voire lancer un avertissement. Ainsi fleurs épanouies, coquillages et coraux, perles, bijoux, objets précieux ou argent, heaumes et dagues, astrolabes ou instruments de musique côtoient-ils fleurs séchées, crânes, sabliers ou horloges, bougies éteintes ou insectes morts.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement