urée

nom féminin
(de urine) Substance atoxique formée dans le foie à partir de l'ammoniaque (toxique) provenant des acides aminés, et éliminée par les reins dans les urines. (Synonyme : carbamide.) CHIMIE MÉDECINE

Agriculture
Engrais azoté d'origine industrielle.

AGRICULTUREObtenue par synthèse à partir de l'ammoniac et du gaz carbonique, l'urée utilisée en agriculture comme fertilisant renferme 46 % d'azote et se présente sous la forme de petites perles de 1 à 2 mm de diamètre (on parle souvent de perlurée). Très soluble, l'urée est hydrolysée dans le sol et passe, en quelques jours, à l'état d'azote ammoniacal. Ce dernier est, suivant les conditions climatiques du moment, soit fixé par les colloïdes du sol, soit transformé en azote nitrique par les micro-organismes.L'urée est utilisable à toutes les époques de l'année et sur tous les types de sols, à l'exception des terres très acides. Elle est apportée en couverture, mais peut être aussi localisée dans les interlignes du maïs, à 15-20 cm de profondeur. L'innocuité des solutions d'urée sur le feuillage permet d'utiliser cet engrais en pulvérisations foliaires associées à des traitements phytosanitaires ou en irrigation fertilisante. L'urée est l'engrais azoté le plus employé dans le monde. Elle représente en France 12 % des apports d'azote, sous forme d'engrais solides simples.

CHIMIELa synthèse de l'urée, réalisée en 1828 par Wöhler, a jeté le premier pont entre la chimie minérale et la chimie organique. Industriellement, l'urée est fabriquée par action de l'ammoniac sur l'anhydride carbonique. C'est un solide incolore, fondant à 132 °C, très soluble dans l'eau et l'alcool, légèrement basique. Ses propriétés chimiques sont celles d'un amide. Son hydrolyse conduit à l'acide carbonique et à l'ammoniaque, ce qui en fait un engrais azoté important. Elle réagit avec les aldéhydes RCHO en donnant des résines thermodurcissables (aminoplastes). Avec les dérivés de l'acide malonique, elle donne les malonylurées ou acides barbituriques.

MÉDECINEC'est le foie qui est le foyer le plus actif de production de l'urée. Le taux sanguin normal est de 0,15 à 0,50 g/l. Il s'élève par excès de formation (régime trop riche en protéines, exagération du catabolisme protidique), ou par défaut de son excrétion (insuffisance cardiaque, cirrhose, néphropathies ou obstruction de l'appareil urinaire). Il s'abaisse dans certaines affections hépatiques graves ou en cas de carence en protéines alimentaires.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.049 Queries: 19 Référencement