uranium

nom masculin
(de urane) Métal lourd, radioactif. (Élément chimique de symbole U.)
Numéro atomique : 92Masse atomique : 238,03Masse volumique : 19,07 g/cm3Température de fusion : 1 132 °C

Dernier élément naturel dans le tableau périodique, l'uranium a été isolé par Péligot en 1841. C'est un solide ayant l'aspect du fer, qui s'oxyde facilement et se combine au chlore, au soufre, à l'azote et au carbone. L'oxyde uraneux UO2 est un solide noir, à propriétés basiques ; l'oxyde salin U3O8 est vert foncé ; l'anhydride uranique UO3 est amphotère et donne des sels d'uranyle et des uranates. Les sels uraniques sont jaunes et doués d'une phosphorescence verte caractéristique. L'hexafluorure d'uranium UF6 sert à séparer 235U de 238U.Extraction de l'uraniumL'uranium est présent dans de nombreux minerais ainsi que dans l'eau de mer, mais à des teneurs très faibles. On exploite les gisements où cette teneur atteint quelque 1/1 000, les traitements mécaniques et chimiques effectués au voisinage de la mine permettant d'obtenir un concentré contenant 60 à 70 % d'uranium. La purification et l'élaboration finale du produit sont réalisées dans des usines souvent éloignées des centres miniers. Elles aboutissent à la production soit d'hexafluorure d'uranium (UF6), soit d'uranium métallique. L'hexafluorure est envoyé dans une installation d'enrichissement et, après enrichissement, converti en oxyde (UO2).L'uranium naturel est un mélange de trois isotopes radioactifs dont les nombres de masse, les périodes radioactives et les proportions dans l'uranium naturel sont les suivants : U 238 4,5.109 ans, 99,28 % ;U 235 7,2.109 ans, 0,71 % ;U 234 2,5.105 ans, 0,006 %.L'isotope 235 est le seul nucléide naturel qui soit fissile.L'uranium est utilisé comme combustible dans les réacteurs nucléaires sous forme d'oxyde, d'alliage métallique ou encore de carbure. Certains réacteurs emploient l'uranium naturel, mais la grande majorité utilise comme combustible un uranium dit enrichi, dans lequel la proportion de l'isotope 235 a été augmentée pour atteindre, dans le cas des réacteurs modérés et refroidis à l'eau ordinaire, qui équipent plus des deux tiers des centrales électronucléaires, une proportion voisine de 3 %.

GÉOGRAPHIELa production mondiale annuelle (en métal contenu) avoisine 35 000 tonnes. Le Canada occupe le premier rang mondial (12 000 tonnes), loin devant l'Australie (5 000 tonnes), le Niger (3 000 tonnes), le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et la Russie (1 500 à 3 000 tonnes chacun). La France est le deuxième producteur européen (700 tonnes), derrière l'Ukraine. Les réserves sont estimées à plus de 1,5 million de tonnes (dont environ 25 000 tonnes en France).

GÉOLOGIEL'uranium se concentre dans le liquide résiduel au cours de la cristallisation magmatique et on le trouve dans les roches très différenciées. Sa distribution peut être modifiée par les phénomènes hydrothermaux ou l'altération. Les gisements d'uranium sont généralement détectés par radiométrie. La désintégration des isotopes de l'uranium est utilisée dans la datation des roches. (→ géochronologie.)
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement