tête

nom féminin
(latin testa, pot en terre cuite) Extrémité supérieure du corps de l'homme et extrémité antérieure du corps de nombreux animaux contenant la bouche, le cerveau et les principaux organes sensoriels : Avoir une grosse tête.
Boîte crânienne de l'homme, en particulier le cerveau ; crâne : Avoir mal à la tête.
Partie supérieure du crâne où poussent les cheveux : Sortir la tête nue.
Visage, expression dont les traits traduisent les sentiments, les tendances, l'état, etc. : Avoir une bonne tête. Tu en fais une tête !
Ensemble des facultés mentales : Chercher un souvenir dans sa tête.
Jugement, perspicacité, présence d'esprit, sang-froid : Garder la tête froide. Avoir de la tête.
Tempérament volontaire, obstiné de quelqu'un : Avoir la tête dure.
Personne, individu : Ça coûte 20 euros par tête.
Animal appartenant à un troupeau : Cinquante têtes de bétail.
Vie de quelqu'un : Réclamer la tête d'un condamné.
Personne ou groupe qui conçoit, qui dirige intellectuellement : La tête pensante du mouvement.
Personne ou groupe qui commande un groupe, qui dirige un organisme : Frapper une révolte à la tête.
Extrémité renflée d'un objet : Tête d'un clou.
Partie supérieure de quelque chose : L'hélicoptère rase la tête des arbres.
Hauteur de la tête, prise comme unité de mesure pour les personnes : Elle a une tête de plus que moi.
Longueur de la tête, prise comme unité de distance séparant des chevaux de course à l'arrivée : Gagner d'une tête.
Partie antérieure ou initiale de quelque chose, notamment dans une chose orientée ou en mouvement : La tête du train. Mot placé en tête de phrase.
Premier rang, première place d'un classement : Homme politique en tête des sondages.
À la tête de quelque chose, à la place de celui qui dirige, commande : Être à la tête d'une grosse fortune ; au premier rang d'un groupe : Se trouver à la tête du cortège ; à la première place, comme leader, directeur, etc. : Être à la tête d'un groupe commercial.
Avoir en tête de, projeter, avoir l'intention de faire telle chose.
Familier. Avoir, attraper la grosse tête, se croire plus important que ce qu'on est ; avoir des prétentions sans rapport avec sa valeur réelle.
Avoir (toute) sa tête, jouir de toutes ses facultés intellectuelles, être lucide.
Familier. Avoir ses têtes, montrer du parti pris dans ses sympathies ou ses antipathies à l'égard des autres.
Avoir une idée derrière la tête, avoir une intention, un projet qu'on ne dévoile pas ouvertement.
Avoir une tête à, avoir une physionomie qui porte à croire que l'on est destiné à se comporter de telle ou telle façon.
Bal, dîner de têtes, réunion où les participants se sont déguisés pour ressembler à tel ou tel personnage.
Coup de tête, action décidée brusquement, sans réfléchir.
De la tête aux pieds, de haut en bas, sur tout le corps.
De tête, mentalement, sans faire usage de l'écriture.
Familier. En avoir par-dessus la tête de quelque chose, de quelqu'un, en être excédé, ne plus pouvoir le supporter.
Enfoncer, mettre quelque chose dans la tête de quelqu'un, l'en persuader.
Familier. Faire la tête, bouder, être de mauvaise humeur.
Familier. Une grosse tête, personne très savante, très cultivée.
Homme, femme de tête, personne intelligente et décidée.
La tête la première, la tête en bas, dans une chute ; avec témérité, sans précaution.
Lever, redresser la tête, prendre, reprendre de l'assurance, de la confiance en soi, agir de nouveau avec le sentiment de sa force.
Monter à la tête (à quelqu'un), (l')étourdir, (le) griser ; (lui) troubler la raison.
Monter la tête à quelqu'un, l'exciter, lui inspirer des sentiments d'hostilité contre quelqu'un.
N'en faire qu'à sa tête, agir à sa guise.
Ne pas avoir de tête, être très étourdi, oublier tout.
Par tête ou, familièrement, par tête de pipe, par personne.
Perdre la tête, perdre son sang-froid, s'affoler.
Se mettre dans la tête, en tête de, que, prendre la résolution de faire quelque chose et s'y tenir obstinément, se persuader, se convaincre que.
Se taper la tête contre les murs, s'efforcer désespérément de sortir d'une situation sans issue.
Tenir tête à quelqu'un, s'opposer à ses volontés, lui résister.
Tête à tête, en tête à tête, extrémité de la bielle qui s'articule sur un maneton du vilebrequin.
Tête d'usinage, unité permettant de mettre en rotation une broche, et de lui donner son mouvement d'avance (tête de perçage, d'alésage, de taraudage, etc.).
À ou avec soupapes en tête, se dit de la disposition des soupapes inversées placées dans la culasse amovible constituant la « tête » des cylindres.
Météorologie
Partie antérieure d'un système nuageux.
Militaire
Élément le plus avancé d'une troupe.
Tête de pont, zone occupée par une force militaire en territoire ennemi, au-delà d'un fleuve ou de la mer, en vue d'un franchissement ou d'un débarquement ultérieur du gros des forces.
Mobilier et décoration
Tête de lit, chevet, dosseret.
Musique
Extrémité du manche des instruments à cordes (guitare, violons et violes, par exemple).
Voix de tête, registre aigu de la voix humaine utilisant les cavités supérieures de l'appareil vocal pour faire résonner les sons.
Outillage
Partie du corps d'un marteau opposée à la panne.
Pétrole
Fraction la plus légère, ou la plus volatile, d'un mélange d'hydrocarbures, obtenue en premier par distillation fractionnée. (Contraire : queue.)
Reliure
Tranche de tête, tranche du haut d'un livre.
Sports
Au football, action de frapper une balle aérienne avec le front pour dévier sa trajectoire.
Tête de série, concurrent (ou équipe) que ses performances antérieures désignent pour rencontrer un adversaire présumé plus faible lors des premières rencontres d'une épreuve éliminatoire.
Technique
Partie d'une machine qui porte les outils.
Télécommunications
Tête de réseau, installation qui permet, dans un réseau câblé, de recevoir les programmes de télévision extérieurs et d'émettre les programmes produits localement.
Transports
Tête de ligne, endroit d'où part une ligne de transport.
Vénerie
Ensemble des bois du cerf, du daim, du chevreuil.
Faire tête, se retourner contre les chiens et se défendre en parlant du cerf et du sanglier.

ZOOLOGIELa tête n'existe que chez les animaux mobiles à symétrie bilatérale, et se situe dans la partie antérieure du corps pendant la locomotion. On y trouve des organes sensoriels et des cellules nerveuses, formant un « cerveau ». La bouche y est généralement située. La tête des arthropodes, en outre, porte souvent des antennes (deux paires chez les crustacés, une seule chez les mille-pattes et insectes). La tête des vertébrés comprend le crâne abritant l'encéphale, une région faciale avec des cavités renfermant les organes des sens (vue, odorat, ouïe et goût).
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement