tension

nom féminin
(latin tensio, de tendere, tendre)

Cet article fait partie du DOSSIER consacré à l'électricité.

État d'un tissu, d'une substance souple, élastique qui est tendu : Régler la tension d'une courroie.
État de quelqu'un qui est tendu, contracté, nerveux. (On dit aussi tension nerveuse.)
Situation tendue entre deux groupes, deux personnes, deux États : Tension diplomatique.
Familier. Avoir, faire de la tension, être hypertendu.
Tension d'esprit, effort intense et soutenu de l'esprit.Biologie Tension cavitaire, pression exercée par les parois élastiques d'un organe creux (aorte, vessie) sur le liquide qui remplit cet organe (et vice versa) lorsque ce liquide dilate les parois et en étire les fibres.Beaux-arts Dynamisme contenu.Chimie Tension de décomposition, différence de potentiel minimale nécessaire pour que les ions se déchargent sur les électrodes d'un électrolyseur. Tension d'une électrode, différence de potentiel électrique entre cette électrode et l'électrolyte adjacent.ÉlectricitéLes tensions aux bornes de dipôles branchés en dérivation sont égales. C'est pourquoi, dans une maison, tous les appareils électroménagers sont branchés en dérivation et fonctionnent indépendamment les uns des autres, avec une même tension de 220 V délivrée par EDF.Circuit en sérieDans un circuit série, la tension aux bornes du générateur se répartit sur l'ensemble des autres dipôles.La tension entre plusieurs dipôles branchés en série (à l'exception de générateurs) est égale à la somme des tensions aux bornes de ces dipôles.Un fil de connexion ou un interrupteur fermé, parcourus par un courant, ont une tension extrêmement faible à leurs bornes, qui peut être considérée comme nulle.Tensions et transport de l'électricitéLa production et la distribution d'électricité s'effectuent surtout sous la forme de courant alternatif, qui seul peut être transformé. Afin de ne pas augmenter exagérément la section des conducteurs et de limiter les pertes en lignes, le transport de l'énergie électrique sur de longues distances nécessite en effet de très hautes tensions : plus la tension de la ligne est élevée, moins il faut de courant pour transporter une quantité équivalente d'énergie.Grâce aux transformateurs, on élève la tension pour le transport, puis on la baisse, par étapes successives, pour la distribution. Une ligne de transport est constituée de trois conducteurs au moins, un pour chaque phase, le courant produit étant généralement du courant triphasé. La fréquence du courant retenue par les différents pays est de 50 Hz (Europe) ou de 60 Hz (États-Unis, Canada, Japon).Les tensions utilisées ont été choisies selon des critères techniques et économiques. Des postes de transformation élévateurs de tension permettent de raccorder la centrale de production (20 kV) au réseau de transport haute tension (400 kV ou 225 kV). Les lignes haute tension relient entre elles les centrales de production et assurent l'interconnexion régionale et internationale. Des postes abaisseurs de tension ramènent celle-ci à 90 kV ou à 63 kV pour assurer les mouvements d'énergie régionaux, alimenter les centres de distribution et certains gros usagers industriels comme la sidérurgie ou la SNCF. Le réseau moyenne tension, à 20 kV, assure également les mouvements d'énergie régionaux et fournit en électricité l'industrie et le tertiaire. Le réseau basse tension enfin (220/380 V) couvre les besoins des petites industries, des commerçants et des particuliers.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.041 Queries: 19 Référencement