taille

nom féminin
(de tailler) Action ou manière de tailler : La taille des pierres, des rosiers.
Forme donnée à quelque chose en le taillant.
Dimension en hauteur du corps humain : Un homme de grande taille.
Ensemble des dimensions des différentes parties du corps servant de modèle pour réaliser des vêtements : Cette veste est à votre taille.
Dimension coordonnée d'un objet d'habillement (chapeau, chaussure, gant). [La taille de chaussure est la pointure.]
Partie rétrécie du corps humain, située entre les hanches et le bas des côtes : Elle a la taille mince.
Partie rétrécie du vêtement qui dessine la taille de la personne : Reprendre une robe à la taille.
Dimensions habituellement atteintes par une espèce animale ou végétale.
Dimension, grandeur de quelque chose : Un plat de grande taille.
Importance de quelque chose : Une erreur de cette taille n'est pas pardonnable.
À la taille de, au niveau de, proportionné à : Ses moyens ne sont pas à la taille de ses ambitions.
De taille, d'importance : Sottise de taille.
Être de taille à, être assez fort pour, être capable de.
Tour de taille, circonférence du corps humain mesurée à la ceinture.

Arboriculture
Action de couper méthodiquement une partie des branches, des pousses d'un arbre, d'un arbrisseau, d'un cep de vigne, afin de lui imposer une forme déterminée, de contrôler la fructification.
Armement
Tranchant, partie coupante d'une arme blanche, servant à tailler.
Bâtiment et Carrières
Manière de découper les pierres destinées à la construction appareillée.
Résultat du façonnage d'une pierre, au moyen d'outils tranchants ou d'abrasifs, donnant à ses différentes faces tel ou tel aspect souhaité.
Bijouterie
Chantier d'exploitation ayant un front d'une longueur notable, qui est déplacé parallèlement à lui-même au cours de l'exploitation.
Musique
Tessiture vocale ou instrumentale située dans le registre du ténor ; chanteur qui possède cette voix (vieux).
Outillage
Opération de façonnage d'une lime, consistant à lui donner ses aspérités.
Sculpture et Monnaies
Taille directe, technique suivant laquelle un sculpteur ou un graveur taille directement son œuvre, à sa dimension, dans la matière définitive ; œuvre obtenue par cette technique. (Ainsi, le sculpteur peut tailler la pierre, le bois, etc., en s'aidant de dessins, de gabarits ou de panneaux, d'une esquisse modelée [à l'exclusion d'un modèle à grandeur] ; le graveur en médailles peut tailler directement dans l'acier soit le coin, soit le poinçon de la médaille.)

HISTOIRELa taille, originellement due par le serf au seigneur en échange de sa protection, n'est plus, à partir du XVe s., qu'un droit fixe. La taille royale apparaît au XIVe s. comme équivalent pécuniaire du service militaire. Elle devient permanente au XVe s. et subsiste jusqu'à la Révolution. Elle pèse essentiellement sur les paysans. La taille personnelle, portant sur la fortune présumée, concerne la majeure partie de la France. En sont exempts nobles, clergé, titulaires d'offices, certaines villes dans leur ensemble. La taille réelle, propre au Midi, porte sur les biens fonciers. Dans les pays d'états, la taille est votée et répartie par les états provinciaux. Dans les pays d'élection, l'impôt, réparti par des fonctionnaires royaux, les élus, est plus lourd.

VITICULTURELes systèmes de taille de la vigne peuvent être rapportés à trois types principaux. La taille courte laisse, en plus de l'œil de la base du sarment, appelé « bourrillon », deux ou trois bourgeons seulement aux sarments conservés, appelés « coursons ». La taille longue maintient plus de trois ou quatre bourgeons par rameau ou long bois. Dans la taille mixte, on trouve sur les ceps à la fois des longs bois et des coursons. Les formes données à la vigne par la taille sont variées : vignes basses (cep court et bras près de terre), vignes moyennes (cep de 40 à 50 cm au-dessus du sol) et vignes hautes (rameaux fructifiés à 1 m de hauteur environ).
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement