rétention

nom féminin
(latin retentio, de retinere, retenir) Accumulation excessive dans l'organisme de produits qui doivent normalement être éliminés.
Phénomène par lequel l'eau des précipitations ne rejoint pas immédiatement les cours d'eau (rétention glaciaire, nivale, rétention des éboulis, des terrains perméables). [La rétention provoque un décalage entre les précipitations et leur écoulement.]
Propriété de la mémoire qui consiste à conserver de l'information.
Droit pour un créancier de garder l'objet de son débiteur jusqu'au paiement de ce que celui-ci lui doit.
Mesure coercitive permettant à l'autorité publique de retenir une personne pour une durée limitée aux fins d'investigations (par exemple pour une vérification d'identité ou une enquête douanière). [La durée de la rétention s'impute sur celle de la garde à vue qui la suit éventuellement.]
Rétention administrative, fait de placer dans un centre non pénitentiaire un étranger devant être expulsé ou reconduit à la frontière en cas de désaccord sur le pays d'accueil.
Rétention intra-utérine, retenue dans l'utérus, après une fausse couche ou une interruption volontaire de grossesse (I.V.G.), ou encore après un accouchement, de débris ovulaires ou de tout ou partie des annexes embryonnaires (placenta, vésicule ombilicale, amnios, allantoïde).
Rétention de structure, substitution avec maintien de la configuration stérique du produit de départ. (Contraire : inversion de Walden.)
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement