rationalisme

nom masculin
(de rationnel) Doctrine selon laquelle tout ce qui existe a sa raison d'être et ne saurait être considéré en soi comme inintelligible (par opposition à irrationalisme).
Doctrine philosophique selon laquelle la connaissance humaine procède de principes a priori indépendants de l'expérience (par opposition à empirisme).
(Souvent péjoratif) Conception n'admettant dans les dogmes religieux que ce qui est compatible avec la raison.
Disposition d'esprit qui n'accorde de valeur qu'à la raison, au raisonnement.
Tendance architecturale française du XIXe s. donnant la priorité à la fonction et à la structure sur le traitement formel et décoratif.

ARCHITECTUREDiscernable dans les ouvrages classiques de stéréotomie, chez P. Patte, J. N. L. Durand, J.-B. Rondelet, le rationalisme s'est affirmé autour d'H. Labrouste, pour devenir « école » avec Viollet-le-Duc et A. de Baudot. Parmi les novateurs français de 1900, nombreux sont ceux qui se référaient encore à ce mouvement. Il en a été de même pour les Italiens après la Première Guerre mondiale, en dépit d'une attirance pour le fonctionnalisme international, d'esprit plutôt germanique.

PHILOSOPHIELe rationalisme fonde la connaissance et l'action sur la raison, et fait de cette dernière la seule voie d'accès possible à la vérité. Est rejeté a priori tout ce qui ne peut être démontré par la raison ou vérifié par l'expérience. Bien qu'il ne prétende ne s'autoriser que des évidences du savoir discursif, le rationalisme repose sur un acte de foi en la valeur exclusive d'un certain type de pensée, et sur le rejet de tous les autres modes d'approche du réel : sensibilité, imagination, intuition, mythe, religion.La priorité de la raison sur l'expérience, qui est le postulat fondamental du rationalisme, était déjà affirmée par Platon dans la notion de « réminiscence » ; on la trouve également dans la conception des « idées innées » chez Descartes et de l'« a priori » chez Kant. Avec Hegel, le rationalisme dépasse la théorie de la connaissance et va jusqu'à poser l'identité de la pensée et de la chose (le réel est rationnel et le rationnel est réel).Le rationalisme moderne, qui a subi les attaques de Nietzsche et de Bergson, entre autres, prétend surtout, avec Gaston Bachelard, suivre le travail de la science en devenir.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement