pain

nom masculin
(latin panis) Aliment résultant de la cuisson d'une pâte obtenue par pétrissage d'un mélange composé de farine, d'eau et de sel et soumise à fermentation par la levure.
Symbole de la nourriture, des aliments qui entretiennent la vie, qui servent à la subsistance : Gagner son pain quotidien.
Masse de matière à laquelle on donne, au moule, une forme déterminée : Pain de beurre, de savon.
Populaire. Coup de poing, gifle.
Familier. Avoir du pain sur la planche, avoir beaucoup à faire.
Bon comme du (bon) pain, d'une extrême bonté.
Enlever à quelqu'un le pain de la bouche, lui retirer ses moyens de subsistance, notamment en le privant de la possibilité de travailler, par la concurrence, etc.
Familier. Faire passer, ôter le goût du pain à quelqu'un, le tuer.
Long comme un jour sans pain, excessivement long et ennuyeux.
Familier. Manger son pain blanc, noir, être dans une situation avantageuse ou désavantageuse, qui ne doit pas durer.
Familier. Ne pas manger de ce pain-là, ne pas entrer dans une affaire douteuse, malhonnête ; ne pas se prêter à une escroquerie.
Pain brûlé, couleur brun soutenu et chaud (expression invariable).
Pain quotidien, nourriture de chaque jour ; ce qui arrive quotidiennement.
Pain sec, punition consistant à ne manger que du pain.
Familier. Pour une bouchée de pain, pour un prix dérisoire.
Familier. Se vendre comme des petits pains, se vendre avec facilité et rapidité.Agroalimentaire Pain de sucre, masse de sucre blanc en forme de cône.Apiculture Pain d'abeilles, mélange de pollen, de miel et de sécrétions que reçoivent comme nourriture les larves d'ouvrières.Botanique Arbre à pain, nom usuel de l'artocarpus. Pain de coucou, plante herbacée du genre Oxalis, qui fleurit vers Pâques. (Famille des oxalidacées.)Boulangerie Gros pain, pain vendu au poids. Pain blanc, autrefois, pain fait à partir de farine très pure. Pain de campagne, autrefois, pain fabriqué au levain et à la farine de blé, dont la pâte était pétrie à la main ; pain fabriqué de manière à imiter ce type de pain, en utilisant de la farine légèrement bise, en lui donnant une forme ronde ou oblongue et en farinant la croûte. Pain au lait, petit pain allongé à croûte lisse, fait de pâte briochée au lait. Pain français, en Belgique, tout pain de forme allongée. Pain long, pain de forme cylindrique, allongé, portant sur le dessus des traits obliques, tel que la baguette ou le bâtard. Pain de mie, pain cuit au moule, de sorte qu'il ne se forme que très peu de croûte, contenant éventuellement des additifs tels que matière grasse, sucre, poudre de lait. Pain moulé, pain cuit dans un moule, parfois fermé ; pain cuit sur une plaque creusée d'emplacements destinés à recevoir les pâtons qui y sont placés avant la deuxième fermentation panaire. Petit pain, pain long de petite dimension, pesant environ 100 g.Cuisine Préparation à base d'un aliment (gibier, volaille, poisson, légumes, etc.) réduit en purée et lié, servie moulée, chaude ou froide, enrobée de gelée. Pain au chocolat, pâtisserie feuilletée et roulée, fourrée d'une petite barre de chocolat. Pain doré ou pain perdu, entremets sucré fait de tranches de pain rassis imbibées de lait, passées dans du sucre, puis de l'œuf battu, et dorées à la poêle dans du beurre. Pain d'épice, pâtisserie en forme de pain rectangulaire, à base de farine (surtout de seigle), de sucre et de miel, diversement aromatisée. Pain de Gênes, gâteau fait d'une pâte à biscuit assez dense à laquelle on incorpore des amandes pilées. Pain aux raisins, petite pâtisserie faite de pâte briochée additionnée de raisins secs.Géomorphologie Pain de sucre, piton granitique au sommet arrondi et aux flancs très raides, caractéristique des régions de climat tropical humide.Liturgie Pain d'autel, l'hostie destinée à être consacrée à la messe. Pain bénit, pain présenté autrefois, par les fidèles, au moment de l'offertoire, à la messe paroissiale du dimanche. Pain eucharistique, pain consacré par le prêtre à la messe et devenu, selon la foi catholique, le corps de Jésus-Christ.Métallurgie Pain d'affinage, masse d'argent pur restant dans la coupelle après affinage du métal brut.Militaire Pain de munition, autrefois, pain en forme de boule, fourni aux soldats.Postes Pain à cacheter, rondelle de pâte cuite, qui servait à cacheter les lettres.

Le pain ordinaire a une structure alvéolée résultant de la production de gaz carbonique par la fermentation panaire provoquée par la levure. Il est présenté sous des aspects et des formats très variés : baguette, ficelle, bâtard, gros pain, couronne.La formule des pains spéciaux peut éventuellement comporter du sucre, des matières grasses, de la poudre de lait et quelques additifs interdits pour le pain normal. Citons : le pain viennois, le pain de gruau, le pain de mie, le pain de seigle, le pain au seigle, le pain dit de campagne, le pain bis, le pain complet, le pain au son. (→ panification.)
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.050 Queries: 19 Référencement