oïdium

nom masculin
(latin scientifique oïdium, du grec ôon, œuf) Maladie produite sur certaines plantes par des champignons du groupe des ascomycètes, caractérisée par l'apparition d'un feutrage blanc d'aspect farineux à la surface des organes parasités.
Synonyme de blanc (maladie des végétaux).

L'oïdium affecte notamment les pommiers et poiriers, la vigne et les céréales. Les symptômes sont très typiques : l'organe végétal atteint se recouvre rapidement d'un feutrage blanc d'aspect farineux. La croissance des tissus végétaux est perturbée. L'ensemble des altérations aboutit au dessèchement des organes.Généralement, l'évolution des champignons responsables des oïdiums reste externe. Les filaments mycéliens s'entrecroisent à la surface de l'épiderme et envoient des « suçoirs » dans les cellules épidermiques, assurant ainsi leur fixation et leur alimentation. Ces champignons évoluent en l'absence d'eau liquide (pluie, rosée) ; une simple humidité de 70 à 80 % leur suffit en général. Le mycélium fructifie très rapidement et produit des spores (conidies), qui germent dès que la température atteint 15-20 °C. La dispersion des conidies s'effectue par le vent, souvent sur de très longues distances. En fin de saison, sur les organes malades, apparaissent de petites ponctuations brun-roux ou noirâtres (périthèces), qui sont, avec le mycélium, une des formes de conservation du champignon.D'une façon générale, les oïdiums externes sont relativement faciles à combattre à l'aide de produits fongicides, à condition que les traitements soient effectués dès les premières manifestations de la maladie. Une observation attentive des cultures permet de déceler les premières taches.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement