occupationnom féminin(latin occupatio, -onis, de occupare, s'em


HISTOIREL'OccupationProgressivement, l'occupation se fait de plus en plus pesante : à l'exploitation économique du pays au profit de l'occupant s'ajoutent les menaces sur les hommes. Laval institue le système de la « relève » (trois travailleurs partent pour l'Allemagne contre un prisonnier libéré : août 1942), puis le Service du travail obligatoire (STO : février 1943), qui frappe d'abord les chômeurs puis les jeunes gens, envoyés eux aussi en Allemagne, dans les usines d'armement.À partir du 11 novembre 1942, la zone libre est à son tour occupée par les Allemands, qui ripostent ainsi au débarquement allié en Afrique du Nord. Sur tout le territoire national sont désormais pourchassés – outre les résistants – les travailleurs soumis au STO et qui tentent d'y échapper, ainsi que les juifs. La Gestapo bénéficie de l'appui de la police française : ainsi, le 16 juillet 1942, 28 000 juifs avaient déjà été parqués dans le Vél' d'Hiv' à Paris pour gagner ensuite les camps d'extermination nazis. À cela s'ajoute le risque pour tout un chacun d'être pris dans une rafle comme otage, en représailles d'une action de la Résistance.L'aube de l'été 1944, c'est une population fatiguée par les privations, exaspérée par le poids de l'Occupation, qui suit avec passion, à la radio, les progrès des offensives alliées et le recul des troupes de l'Axe. L'espoir renaît et fait place à l'enthousiasme lorsque est connu le débarquement de Normandie (6 juin 1944). L'Occupation va prendre fin ; il faut songer à reconstruire le pays soumis au pillage pendant 4 années.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement