limesnom masculin(latin limes, passage) Cet article fait partie


La dénomination de limes reste attachée à des zones dont la défense repose sur une route de rocade desservant des systèmes de fortifications échelonnées en profondeur.C'est sous la dynastie des Flaviens (69-96) qu'est construit le premier édifice défensif de ce type en Bretagne (Grande-Bretagne), sur l'initiative d'Agricola, gouverneur de la province entre 77 à 84. L'empereur Domitien en fait autant en Rhétie et en Germanie supérieure, pour la protection des champs Décumates. À la même période s'organise en Afrique du Nord le limes de Numidie, centré sur l'Aurès. La dynastie des Antonins (96-192) poursuit l'œuvre défensive de ses prédécesseurs, notamment sous l'empereur Hadrien, qui fortifie les frontières en Pannonie, en Afrique et en Bretagne ; c'est dans cette dernière province que s'élève le « mur d'Hadrien », érigé à partir de 122 pour marqué la frontière entre l'Empire romain et les Calédoniens (en Écosse). Son successeur Antonin repousse plus au nord la frontière bretonne, en élevant le « mur d'Antonin », à partir de 142 ; trop exposé, il est finalement abandonné au profit du limes d'Hadrien. Les travaux de fortifications se poursuivent encore activement sous la dynastie des Sévères (193-235). Des villes frontières importantes, surtout sur le Danube (Carnuntum, Brigetio, Aquincum, etc.), s'édifient autour d'un noyau formé par les camps, eux-mêmes permanents et construits en dur à partir du IIe s.Ce sont ces lignes de fortification que les peuples barbares franchissent à partir du IIIe s., initiant la période des grandes invasions.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement