levier

nom masculin
(de lever 1) Barre rigide que l'on bascule autour d'un point d'appui pour soulever des fardeaux.
Tige de commande d'un mécanisme : Levier de changement de vitesse, de frein à main.
Littéraire. Ce qui sert à soulever, à mouvoir, à surmonter quelque résistance : Cet événement a été le levier de la révolution.

Chemin de fer
Levier de manœuvre, levier qui permet la manœuvre d'une aiguille, soit sur place (levier à pied d'œuvre), soit depuis un poste d'aiguillage.
Économie
Effet de levier, technique de valorisation des fonds propres de l'entreprise et d'amélioration de leur rentabilité par recours à l'emprunt, sous réserve que le coût de celui-ci soit inférieur à la rentabilité des investissements réalisés grâce à son aide.
Physique
Corps rigide susceptible de tourner autour d'un axe et soumis à deux forces, l'une motrice et l'autre résistante. (Les produits de chacune des forces par leur distance à l'axe étant égaux, il est possible de démultiplier une force en jouant sur sa distance à l'axe [bras de levier].)

PHYSIQUEOn distingue trois sortes de leviers, suivant les positions relatives de l'axe de rotation (autrement dit, du point d'appui) et des points d'application des forces motrice et résistante. Dans les leviers du premier genre (ou inter-appuis), l'axe est situé entre les forces motrice et résistante (exemple : la barre à mine, la pince universelle, le pied-de-biche). Dans les leviers du deuxième genre (ou inter-résistants), l'axe est situé à l'extérieur des deux forces, du côté de la force résistante (exemple : la brouette, le casse-noix). Dans les leviers du troisième genre (ou inter-moteurs), l'axe est situé à l'extérieur des deux forces, du côté de la force motrice (exemple : la pince à sucre). La distance du point d'application de chaque force à l'axe de rotation est le bras de levier de la force. Un levier est en équilibre quand la somme algébrique des moments des forces appliquées (produits des intensités des forces par leurs bras de levier) est nulle. Un levier permet ainsi d'équilibrer des forces d'intensité très différente en jouant sur les bras de levier. La théorie du levier a été établie dès le IIIe s. avant J.-C. par Archimède qui, selon la légende, se serait exclamé : « Donnez-moi un point d'appui et je soulèverai le monde ! »
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement