légion

nom féminin
(latin legio, -onis, de legere, assembler) Corps de troupes de l'armée romaine.
Grand nombre ou nombre excessif d'êtres vivants : Une légion de solliciteurs.
Du XVIe au XIXe s., nom donné en France à certains corps d'infanterie (légions paroissiales de François Ier [1534], légion corse [1765], légion copte).
Être légion, être nombreux, très nombreux : Les promeneurs sont légion dans cette forêt le dimanche.
Légions départementales, troupes levées en 1815 par Louis XVIII pour remplacer les régiments d'infanterie de l'Empire. (Elles furent supprimées en 1819 et remplacées par des régiments.)
Légion de gendarmerie départementale, unité formant corps commandée par un général de brigade ou un colonel et comprenant toutes les formations de gendarmerie départementale et mobile implantées sur le territoire d'une région économique.
Légion de gendarmerie mobile, unité commandée par un général de brigade ou un colonel et comprenant toutes les formations de gendarmerie mobile d'une zone de défense.

HISTOIREMarius transforme le mode de recrutement en 108 et fait appel à tous les volontaires. Les plus pauvres s'enrôlent en masse ; c'est le début d'une armée de métier. La légion atteint 6 000 hommes, et l'armement devient plus uniforme. À dater d'Auguste, le commandement en chef est réservé à un legatus legionis d'ordre sénatorial, représentant l'empereur. Les tribuns subsistent sous ses ordres. Les officiers les plus importants demeurent les centurions, qui sont hiérarchisés, le primipile occupant le sommet. Auguste crée le préfet des camps, chargé du gouvernement du camp fixe qui devient vite une véritable ville. Les légions sont alors affectées de façon permanente à certaines provinces.De 25 au début de l'Empire, le nombre des légions passe à 30 (Marc Aurèle) puis à 33 (Septime Sévère). Leur recrutement est assuré essentiellement par les provinciaux volontaires qu'attirent la solde et le droit de cité romaine accordé au bout de 20 ans de service. Les soldats assurent la construction et l'entretien des limes, qui protègent les frontières de l'Empire. Au Bas-Empire, la légion est un corps d'armée parmi d'autres. Légionnaires, auxiliaires et autres constituent des « unités » (numeri).
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement