lecture

nom féminin
(latin médiéval lectura) Action de lire, de déchiffrer toute espèce de notation, de prendre connaissance d'un texte : La lecture d'un plan, d'un message en morse, d'un livre.
Le fait de savoir lire, déchiffrer et comprendre ce qui est écrit : Enseigner la lecture.
Action de lire un texte à haute voix devant d'autres personnes : L'auteur a fait une lecture publique de ses poèmes.
Analyse, interprétation que l'on fait d'un texte, ce qu'on en tire, ce que l'on pense qu'il signifie : Ce texte se prête à plusieurs lectures.
Le fait de lire, considéré comme une activité : Aimer la lecture.
Ce qu'on lit ; livre, magazine, etc. : Avoir de mauvaises lectures.
Restitution de signaux enregistrés, sous forme initiale (électrique ou acoustique).
Discussion et vote d'un texte par une assemblée politique.
Donner lecture de quelque chose, lire un texte à quelqu'un, à un public.
Faire la lecture à quelqu'un, lui lire à haute voix des textes, des livres, des journaux, etc.
Lecture à vue, action de lire et d'exécuter simultanément une œuvre musicale.
Lecture automatique, reconnaissance automatique de caractères alphanumériques ou de graphismes effectuée par un périphérique d'ordinateur à des fins de mémorisation ou de traitement.
Lecture optique, procédé optoélectronique de reconnaissance de caractères. (On l'utilise notamment pour le tri postal, la lecture des chèques bancaires et celle du code à barres.)
Mémoire à lecture seule, synonyme de mémoire morte.

Pour être capable d'apprendre à lire, l'enfant doit maîtriser oralement le vocabulaire et la syntaxe, ne pas avoir de trouble de l'articulation et sa coordination visuelle doit être bonne. Il doit être capable d'individualiser les formes et d'établir une correspondance entre la suite temporelle des phonèmes et la suite spatiale des graphèmes. Une des conditions essentielles pour apprendre à lire est d'en avoir envie et il semble que la qualité des échanges verbaux avec le milieu familial dans la période préscolaire influe largement sur ce désir de communication que représentent lecture et écriture.L'apprentissage de la lecture a suscité une véritable querelle des méthodes, opposant essentiellement la méthode traditionnelle, dite synthétique ou phonématique, à la méthode dite globale. La méthode synthétique procède par une progression : des lettres associées en phonèmes (B-A-BA) aux mots, et des mots aux phrases. Quant à la méthode syncrétique, dite globale (O. Decroly), elle procède par une décomposition postérieure à l'acquisition globale du mot, de la phrase ou de l'expression.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement