lacnom masculin(latin lacus) Cet article fait partie du DOSSIER


ÉCOLOGIEFloreDans la partie la moins profonde des lacs, ou beine, on trouve des roseaux, scirpes, massettes, accompagnés de sagittaires, d'iris jaunes, d'ombellifères ou de renoncules. Dans une zone plus profonde, se côtoient des espèces submergées (certains potamots, algues, charas, myriophylles) et des espèces enracinées aux feuilles flottantes, fleurissant hors de l'eau (potamots, trapas, renoncules). Enfin, on peut avoir une végétation purement flottante en surface (lentilles d'eau, hydrocharis) ou en profondeur (élodée, utriculaire…).FauneGénéralement elle a une origine fluviale. Les très anciens lacs (Tanganyika, Baïkal) ont pu, dans leurs profondeurs, conserver des espèces disparues de leur bassin fluvial. En cas d'isolement, la faune peut comporter des variétés, de poissons par exemple, qui lui sont propres. Mais sa composition est surtout déterminée par les différences de milieu : température et salinité de l'eau, profondeur, courants, variations d'étiage, etc.

GÉOGRAPHIEOrigine et typologieLa présence de grandes masses d'eaux relativement tièdes modifie les climats des régions bordières en adoucissant notablement la rigueur des hivers : c'est le cas, en particulier, sur les rives du Léman et du lac d'Annecy et sur les bords des Grands Lacs américains.Les lacs des zones chaudes ont une stratification permanente, avec toujours des eaux plus chaudes à la surface. Cette stratification empêchant les échanges de gaz entre la masse d'eau et l'atmosphère, les couches profondes se trouvent appauvries en oxygène par la décomposition des matières organiques, et le milieu devient réducteur ; c'est le phénomène de l'eutrophisation.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement