discriminationnom féminin(latin discriminatio, -onis, séparatio


La discrimination positiveLe but de la discrimination positive est de favoriser certains groupes de personnes victimes de discriminations systématiques (liées à l'origine ethnique ou sociale, à des critères religieux, culturels, etc.) ; c'est une politique qui vise donc à rétablir l'égalité des chances.La discrimination positive a été largement appliquée aux États-Unis (affirmative action) à partir des années 1960, sous la forme d'une politique de quotas en faveur des Afro-américains. Imposée par le président Nixon contre l'avis des organisations communautaires et de lutte contre les discriminations, elle a eu pour conséquence de susciter la revendication d'avantages identiques de la part d'autres minorités ou groupes également victimes de discriminations (femmes, homosexuels, Hispaniques, etc.). Les mesures d'affirmative action consistent principalement à donner une priorité ou un traitement préférentiel aux personnes issues des populations discriminées dans l'accès aux études universitaires et aux emplois qualifiés dans les entreprises. Fortement contestée par le groupe « majoritaire » (blanc, mâle, hétérosexuel et d'origine européenne), qui se sent lésée dans ses droits constitutionnels, cette politique a fait l'objet de plusieurs procès pour inconstitutionnalité.En France, la discrimination positive est largement débattue depuis les années 1990 comme un instrument possible de la politique d'intégration des populations d'origine immigrée. Considérée comme contraire au principe d'égalité devant la loi, la discrimination positive fondée sur l'origine ethnique tendrait par ailleurs selon ses détracteurs à stigmatiser davantage les populations concernées ; elle nécessiterait en outre l'établissement de statistiques sur l'origine raciale, ce qui soulève de nombreuses questions d'ordre pratique et éthique. Il existe cependant des expériences de discrimination positive en matière d'éducation (avec la mise en place de procédures d'admission spéciale dans les grandes écoles pour des lycéens provenant de Z.E.P.). En outre, la loi prescrit des quotas en faveur de la représentation politique des femmes (loi sur la parité de 1999) et de l'accès des handicapés à l'emploi.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.041 Queries: 19 Référencement