circulation

nom féminin
(latin circulatio, -onis, mouvement circulaire)

Cet article fait partie du DOSSIER consacré à la nutrition.

Marche continue et successivement renouvelée d'un fluide, d'un liquide : Circulation de l'air dans une pièce.
Mouvement continu du sang dans les artères et les veines : Avoir une mauvaise circulation.
Mouvement des véhicules, des piétons, etc., qui se déplacent sur des voies de communication : Accident de la circulation. Circulation aérienne, ferroviaire. AÉRONAUTIQUE CHEMIN DE FER
Action d'aller d'un lieu à l'autre, d'aller et venir : La circulation des capitaux.
Fait d'être diffusé, publié, de passer de main en main, d'être propagé : Circulation de fausses nouvelles.
Familier. Disparaître de la circulation, ne plus être en contact avec ses proches, ses relations habituelles, etc., être dans un lieu inconnu.
Être en circulation, être diffusé, propagé, passer de main en main.
Libre circulation, fait de pouvoir être librement diffusé et, en particulier, de pouvoir passer librement d'un pays à l'autre.
Retirer de la circulation, faire que quelque chose n'ait plus cours, cesser sa diffusion, sa vente.Biologie Déplacement permanent d'un liquide à l'intérieur d'un organisme animal ou végétal pluricellulaire, assurant les échanges respiratoires, alimentaires et excrétoires d'une cellule à l'autre ou entre l'organisme et le milieu qui l'entoure. (Toute circulation, qu'elle mette en mouvement la sève [plantes] ou le sang [animaux], suppose un appareil circulatoire.) ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE BOTANIQUE ZOOLOGIEClimatologie Circulation atmosphérique, ensemble des mouvements des grandes masses d'air dans l'atmosphère (plus précisément dans la troposphère).Droit Droit de circulation, impôt sur le transport des boissons.Économie Ensemble des structures et des mécanismes grâce auxquels les facteurs de la production, les produits et les services sont mis à la portée des utilisateurs et se déplacent sur les divers marchés. Circulation monétaire, quantité de monnaie métallique, fiduciaire et scripturale en circulation au cours d'une période donnée.Forage Circuit ininterrompu effectué à l'intérieur d'un puits par un fluide liquide ou gazeux dans le but de remonter en surface les déblais formés au fur et à mesure par l'action du trépan.Mathématiques Circulation d'un champ de vecteurs sur un arc paramétré Γ, intégrale curviligne , étant défini sur un ouvert de ℝ3 et Γ contenu dans cet ouvert. (Quand est un champ de forces, la circulation représente le travail.)Médecine Circulation extracorporelle, méthode transitoire de circulation du sang en dehors de l'organisme permettant d'intervenir chirurgicalement sur le cœur en l'excluant temporairement de la circulation.Militaire Ensemble des moyens et procédés, confiés au train, permettant l'appui des mouvements de grandes unités.Thermique Déplacement d'un fluide dans un circuit fermé. Circulation forcée, circulation obtenue ou accélérée par l'intervention d'une machine. Circulation naturelle, circulation d'un fluide sous l'effet des variations de volume massique qu'il subit, ou des différences de pression entre les extrémités de son parcours.

AÉRONAUTIQUELa circulation aérienne est soumise à des règles strictes qui ont pour but de prévenir les collisions en vol et de garantir la sécurité des personnes et des biens transportés.La Convention de ChicagoElle définit trois grands principes :– chaque État est souverain dans son espace aérien, la seule loi applicable aux vols internationaux étant la loi nationale du pays survolé ;– aucune discrimination ne doit entacher la liberté de survol des pays, dès lors que le pays dont l'aéronef porte la nationalité est signataire de la Convention et, réciproquement, la législation nationale doit être appliquée et suivie par tous les avions, quelle que soit leur nationalité ;– les réglementations techniques, juridiques et économiques doivent être simplifiées et uniformisées afin de faciliter le commerce et la navigation.Les servicesLa circulation aérienne joue un rôle de contrôle, d'information et d'alerte. Elle assure un écoulement sûr, rapide et régulier du trafic aérien, tout en évitant les abordages et les collisions ; elle informe les pilotes en leur fournissant tous renseignements utiles au bon déroulement des vols ; enfin, elle peut déclencher, si nécessaire, des moyens de recherche et de sauvetage.Les aéronefs civils français sont soumis aux règles de la circulation aérienne générale (C.A.G.), tandis que les aéronefs militaires ou les vols d'essais obéissent à d'autres règles, compatibles avec leur mission, respectivement la circulation opérationnelle militaire (C.O.M.) et la circulation d'essais et réception (C.E.R.).Les règles de vol qui s'appliquent à la C.A.G. sont d'une part les règles de vol à vue, appelées VFR (Visual Flight Rules), d'autre part les règles de vol aux instruments, nommées IFR (Instrument Flight Rules).L'espace et le contrôle aérienL'espace aérien français comprend l'espace contrôlé, l'espace non contrôlé et des zones à statut particulier, qui ont été créées afin de protéger certains espaces ou pour éviter des collisions dangereuses : zones P (Prohibited), interdites à tout aéronef (par exemple, zone d'essais de missiles) ; zones R (Restricted), interdites à certaines heures, ou d'accès réglementé ; et zones D (Dangerous), où l'aéronef peut pénétrer, mais avec précaution.

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIELa circulation sanguine activée par le cœur permet aux cellules de l'organisme d'assurer leur métabolisme et d'éliminer leurs déchets. La vie dépend de façon cruciale de la constance des contractions du cœur : un arrêt de trois minutes seulement entraîne des lésions irréversibles aboutissant à la mort cérébrale.La circulation générale et la circulation pulmonaireChez les mammifères et les oiseaux, la circulation du sang est semblable à celle de l'homme. Chez les reptiles et les amphibiens, le sang artériel et le sang veineux se mélangent partiellement. Chez les poissons, la circulation est « simple » (circuit sanguin traversant une seule fois le cœur).Parmi les invertébrés, les arthropodes se caractérisent par leur circulation en partie lacunaire, c'est-à-dire non entièrement canalisée, tandis que de nombreuses annélides et les mollusques céphalopodes ont une circulation totalement endiguée. Les échinodermes ont seulement une circulation d'eau de mer grossièrement filtrée. Les très petits organismes sont dépourvus de circulation, de même que les cœlentérés et certains vers parasites.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.041 Queries: 19 Référencement