bastille

nom féminin
(ancien provençal bastida) Sorte de château fort, en bois, construit pour renforcer les lignes de blocus d'une place ou le point faible d'une enceinte.
Forteresse parisienne qui servit longtemps de prison d'État. (En ce sens, prend une majuscule.)
Littéraire. Pouvoir arbitraire ou moyen d'asservissement des hommes.

Construite pour l'essentiel de 1370 à 1382, la Bastille était le principal ouvrage défensif de l'enceinte de Charles V, à l'E. de Paris. La forteresse devint prison d'État sous Louis XIII. Elle pouvait recevoir 42 prisonniers, logés séparément et fort bien traités (citons Bassompierre, Fouquet, la marquise de Brinvilliers, Lally-Tollendal, Voltaire, Latude, Sade). Les détenus y étaient envoyés sur lettre de cachet, afin de protéger leur honneur ; mais, de ce fait, la Bastille devint symbole de l'arbitraire royal. Prise par les émeutiers le 14 juillet 1789, elle ne gardait alors que sept détenus. Elle fut rasée en 1790.— La place de la Bastille s'étend en partie sur l'emplacement de la forteresse. C'est le principal carrefour du sud-est de Paris. La colonne de la Bastille, ou colonne de Juillet, est dédiée aux victimes des Trois Glorieuses de juillet 1830. L'édifice de l'Opéra (de la) Bastille, construit au sud-est de la place, a été inauguré en 1989.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.050 Queries: 19 Référencement