bactérienom féminin(latin scientifique bacterium, du grec bakt


IntroductionLes bactéries constituent par leur multiplication rapide et leur action biochimique un groupe d'une importance capitale pour l'équilibre du monde vivant. Au centre du débat sur l'origine de la vie, les bactéries accompagnent l'aventure de la Terre depuis près de 4 milliards d'années. Une bactérie fossile a été découverte dans une roche africaine datant de 3,5 milliards d'années ; des traces fossiles d'activité de cyanobactéries vieilles de 3,8 milliards d'années ont été trouvées dans la baie de Shark, à l'ouest de l'Australie ; d'autres, datant de la même époque, ont été prélevées dans des roches d'Isua, au Groenland.Partout présentes, les bactéries supportent des conditions de vie extrêmes et jouent un rôle capital dans la transformation des éléments constitutifs de la matière vivante. Elles constituent aujourd'hui le matériel de base de la recherche en génétique.La bactériologie, l'étude des bactéries, est une branche de la microbiologie, qui s'intéresse à tous les micro-organismes. C'est en 1676 que les bactéries ainsi que d'autres micro-organismes furent observés pour la première fois, par un drapier hollandais, Antonie Van Leeuwenhoek : ses microscopes à lentille unique possédaient un coefficient de grossissement suffisant pour qu'il puisse décrire les principaux types de bactéries, les protozoaires, les levures et les algues à cellule unique. Le premier essai notable de classification des bactéries eut lieu au début des années 1800. En 1829, Christian Gottfried créa le terme bacterium, inspiré du mot grec bacterion, qui signifie bâtonnet.Structure des bactériesLes bactéries sont des organismes microscopiques unicellulaires qui représentent la plus simple et peut-être la première forme de vie cellulaire ; elles possèdent, à la différence des virus, l'ensemble des mécanismes nécessaires à leur propre reproduction. Ce sont des cellules dites procaryotes, qui se distinguent des cellules eucaryotes en ce qu'elles ne contiennent pas de membrane nucléaire délimitant un noyau séparant le matériel génétique (sous forme d'ADN) du cytoplasme, d'organites respiratoires (mitochondries). Les bactéries possèdent généralement une paroi enveloppant la membrane plasmique ; la structure de cette paroi permet de différencier les bactéries Gram positif des bactéries Gram négatif.Certaines bactéries sont mobiles, grâce à des cils ; les autres, non ciliées, sont immobiles.FormeEn l'absence de bactéries symbiotiques dans leur tube digestif, les bovins, les ovins et les caprins ne pourraient digérer les fibres dures de cellulose végétale. Cependant, les aliments dont le traitement industriel est mal adapté à la conservation sont susceptibles de renfermer des bactéries (staphylocoques, streptocoques et salmonelles…) qui produisent parfois des toxines et peuvent provoquer de graves maladies.Clostridium botulinum, qui se développe au sein d'aliments fumés ou mis en boîte dans de mauvaises conditions, entraîne la formation d'une toxine qui est à l'origine du botulisme (paralysie musculaire), maladie grave, souvent mortelle.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.125 Queries: 19 Référencement