1. métro

nom masculin
(de métropolitain 2) Chemin de fer urbain à traction électrique établi en site clôturé, généralement en souterrain ou sur viaduc, et destiné au transport des voyageurs avec une fréquence élevée de desserte. (Synonyme ancien ou administratif : [chemin de fer] métropolitain.)
Train d'un chemin de fer métropolitain : J'ai raté mon métro.
Ensemble des installations de ce moyen de transport : Je l'ai rencontré dans les couloirs du métro.
Familier. Bouche de métro, entrée du métro.
Métro, boulot, dodo, formule symbolisant la vie monotone du travailleur urbain.
Métro léger, métro établi en surface et comportant des traversées routières à niveau avec signalisation automatique.
Métro régional ou métro express, service ferroviaire à traction électrique, rapide et cadencé, desservant une région urbaine étendue en traversant le noyau central et dont les arrêts sont espacés.

L'essor des métros a commencé à la fin du XIXe s., quand la traction électrique devint opérationnelle, d'abord à Londres, avec la première ligne de métro du monde à traction électrique en 1890, puis à Budapest en 1896 (premier métro du continent européen) et à Paris en 1900 (construit sous la direction de Fulgence Bienvenüe).En 1996, près de 80 réseaux de métro classique (ou métro conventionnel) sont exploités dans le monde, sans compter divers systèmes guidés qui assurent un service comparable, ainsi que des lignes ferroviaires à caractère régional assurant une desserte fine à la traversée d'une ville et les métros légers.Le métro classique moderne comporte une ligne de chemin de fer à double voie, électrifiée, implantée généralement hors sol ; l'écartement de la voie est le plus souvent celui du réseau national de chemin de fer du pays considéré, mais le gabarit est presque toujours plus réduit en hauteur et en largeur ; les rayons des courbes peuvent être très faibles (de l'ordre de 70 à 80 m, parfois moins), les déclivités très importantes, souvent de l'ordre de 40 ‰ ; l'alimentation électrique est généralement effectuée par un troisième rail latéral en courant continu de 750 V.Les trains sont des rames automotrices comportant, en général, suivant les réseaux, de 5 à 8 voitures. La vitesse maximale autorisée en service régulier est de 60 à 80 km/h, mais la vitesse commerciale (arrêts compris), liée à la distance entre stations, est le plus souvent de 25 à 35 km/h. Sur la plupart des métros, le réseau est placé sous la dépendance d'un poste de commande centralisée de l'exploitation, où chaque ligne est surveillée en permanence par un régulateur. La capacité de transport d'une ligne de métro peut atteindre, suivant la longueur des trains et leur intervalle minimal, 30 000 à 40 000 voyageurs par heure et par sens.Les plus longs réseaux sont ceux de New York et de Londres (respectivement 420 et 415 km de lignes), de Séoul (280 km) et de Moscou (268 km), les deux derniers étant ceux qui transportent le plus grand nombre de voyageurs (plus de 2 milliards par an). Le réseau de Paris comporte le plus grand nombre de lignes (16) et transporte environ 1 250 millions de voyageurs par an.Parmi les systèmes guidés assimilés au métro, on distingue : les chemins de fer spéciaux, lignes à crémaillère à Lausanne et à Lyon, funiculaires à Glasgow et à Istanbul, chemin de fer monorail suspendu à Wuppertal ; les systèmes hybrides, dont les principaux sont le métro sur pneus de type parisien et le Val, à Lille et à Toulouse, et les systèmes guidés non ferroviaires, dont les plus connus sont les systèmes à poutre unique, parfois appelés à tort monorails.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.042 Queries: 19 Référencement