1. couche

nom féminin
(de coucher) Littéraire. Lit : Elle partageait la couche royale.
Ensemble d'individus présentant, en raison notamment de la similitude des conditions d'existence, une certaine homogénéité ; catégorie (souvent pluriel) : Les couches laborieuses.
Disposition d'éléments superposés ; strate : Couches de l'atmosphère.
Étendue uniforme d'une substance appliquée ou déposée sur une surface ; épaisseur : Étaler une couche de crème sur un gâteau. Passer deux couches de peinture sur le mur.
Carré de tissu de coton ou rectangle d'ouate placé entre les jambes d'un nourrisson, qui sert à absorber l'urine.
Familier. En tenir une couche, être borné, stupide.

Armement
Plaque de couche, ferrure qui garnit et protège la base de la crosse d'un fusil.
Biologie
Synonyme de assise.
Charpente
Pièce de bois posée horizontalement à terre, et sur laquelle viennent s'appuyer des étais.
Électronique
Couche épaisse, dépôt métallique par sérigraphie sur un substrat isolant (alumine ou céramique) pour constituer les composants passifs d'un circuit intégré.
Couche mince, dépôt métallique de très faible épaisseur sur un substrat isolant (verre où céramique) pour constituer les composants passifs d'un circuit intégré.
Géologie
Plus petite unité dans la hiérarchie lithostratigraphique. (On applique le plus souvent le terme à des lits homogènes, épais de quelques centimètres à quelques mètres.)
Couches 1, 2, 3, 4, couches successives qui constituent la lithosphère océanique. (La couche 1 [d'épaisseur variable] est constituée de sédiments ; la couche 2 [d'épaisseur 0,9 à 2,5 km], de basaltes ; la couche 3 [d'épaisseur 3 à 6 km], de gabbros et de serpentinites ; la couche 4 correspond au manteau supérieur.)
Horticulture
Amas de matières organiques d'origine animale ou végétale qu'on humecte d'eau pour y provoquer le départ d'une fermentation productrice de chaleur et qu'on utilise pour assurer aux semis, aux jeunes plantes une température plus élevée que la température ambiante.
Mines
Partie minéralisée d'un massif sédimentaire délimitée par deux strates stériles : le toit (au-dessus) et le mur (au-dessous).
Neurologie
Couches optiques, synonyme de thalamus.
Optique
Couches minces, pellicules de substances diverses (métaux ou substances transparentes) que l'on dépose, généralement par évaporation sous vide, à la surface du verre. (Les couches minces antireflet sont utilisées pour la protection des objectifs photographiques et des capteurs solaires.)
Technique
Couche limite, mince zone d'écoulement ralenti au voisinage immédiat de la surface d'un corps en mouvement relatif par rapport à un fluide.Travaux publics Épaisseur uniforme de matériaux constituant un des éléments de la construction d'une chaussée. (Synonyme : assise.)

ÉLECTRONIQUEIl existe plusieurs méthodes de dépôts des couches minces : évaporation sous vide, pulvérisation cathodique, dépôt par voie gazeuse, dépôt par électrolyse ou dépôt chimique. Sur un circuit « à couche épaisse », les dépôts ont une épaisseur de l'ordre de 25 μm tandis que sur un circuit « à couche mince » ils ont une épaisseur inférieure au micromètre.

TECHNIQUELa couche limite est une sorte d'enveloppe pelliculaire due aux frottements engendrés par la viscosité du fluide. La vitesse relative du fluide y varie très rapidement d'une valeur nulle à la surface du corps jusqu'à une valeur finie, qui est celle du fluide libre. L'écoulement du fluide dans la couche limite, d'abord laminaire, devient turbulent au-delà d'un certain point, dit point de transition. Sur une aile d'avion, on peut faire disparaître la couche limite par aspiration ou par soufflage, de façon à améliorer l'écoulement aérodynamique.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement