1. bâtimentnom masculin(de bâtir) Cet article fait partie du DOS


Un bâtiment est un édifice destiné à isoler et à protéger un espace afin de créer, à l'intérieur de celui-ci, des conditions propices à une activité déterminée, différentes de celles qui prévalent à l'extérieur. Pour remplir les multiples fonctions de l'édifice celle-ci, un ensemble de solutions techniques doit être mis en œuvre.
L'usage, au-delà du besoin initial, précise les fonctions utilitaires et sociales du bâtiment. La conception – qui relève de l'architecture –, les techniques de construction et les matériaux mis en œuvre génèrent la forme du bâtiment. Issu de pratiques ancestrales, le bâtiment, comme activité, a évolué vers l'artisanat spécialisé avant de se constituer en secteur industriel à part entière.
La fonction d'un bâtimentL'isolation a pour objet de réguler les échanges avec l'extérieur. Comme la peau pour un être vivant, l'enveloppe du bâtiment doit isoler de l'eau (ou, à défaut, la canaliser pour ce qui est de la condensation intérieure), protéger du froid ou de la chaleur et aussi du bruit, sans pour autant faire du bâtiment une enceinte imperméable : quelles que soient les solutions adoptées, il faut toujours que l'air puisse circuler.Pour rendre le bâtiment confortable, il faut contrôler différents flux, généralement en interaction les uns avec les autres : air (grâce aux systèmes de chauffage, de climatisation, etc.) ; énergie (indispensable au chauffage, à l'éclairage, etc.) ; eau (différents circuits, en liaison avec l'extérieur) ; enfin, lumière (naturelle ou artificielle). La circulation d'air et les flux énergétiques sont liés, parfois de façon contradictoire : la première, indispensable à la régulation de l'humidité intérieure, est forcément consommatrice d'énergie.L'industrialisation du bâtimentLes premiers essais d'industrialisation du bâtiment remontent au XIXe s. Ils ont d'abord été limités au second œuvre, grâce aux possibilités offertes par le travail mécanisé du bois et du fer, par le moulage ou le filage des métaux, de la céramique, du verre, etc., en attendant l'usinage des matières plastiques. Cela a permis des progrès considérables en divers domaines : éclairage, chauffage, sanitaire, etc.Puis, vers le milieu du XXe s., du fait des reconstructions et restructurations urbaines, le gros œuvre, à son tour, a pu faire l'objet d'un traitement industriel, rendu possible par l'emploi de puissants moyens de transport et de levage. Mise au point en vue de résoudre une conjoncture sans précédent, cette industrialisation sommaire, basée sur le moulage du béton, a été une simple transposition des procédés traditionnels, sans reconsidérer la relation gros œuvre/équipement. Or le bâtiment, pour être véritablement industrialisé, doit intégrer l'ensemble de ses fonctions, devenir un appareil sensible aux échanges thermiques, visuels, sonores ou autres ; comme tel, il demande une régénération périodique et doit offrir une économie de fonctionnement contrôlable.Trois entités professionnelles et juridiques interviennent aujourd'hui lors de la réalisation d'un bâtiment : le maître d'ouvrage (particulier, société, collectivité, État), qui est à l'origine du projet ; le maître d'œuvre (architecte, ingénieur, bureau d'études), qui formalise le projet ; le(s) entrepreneur(s), chargé(s) de la réalisation.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.040 Queries: 19 Référencement