1. avocat, avocate

nom
(latin advocatus, de advocare, appeler auprès de) Auxiliaire de justice dont la mission consiste à assister et à représenter en justice une personne qui se présente à lui et à défendre ses intérêts devant les différentes juridictions.
Personne qui intercède pour une autre ou lui fournit un moyen de défense : Se faire l'avocat d'une mauvaise cause.
Avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, officier ministériel qui exerce auprès du Conseil d'État et de la Cour de cassation. (Les avocats à la Cour de cassation sont en même temps avocats au Conseil d'État depuis 1817 et sont réunis dans un ordre qui assure la discipline de la profession.)
Avocat commis ou commis d'office, celui qui est chargé d'une commission d'office.
Avocat défendeur, celui qui se présente en défense au procès.
Avocat demandeur, celui qui se présente en demande et engage le procès.
Avocat du diable, nom donné au promoteur général de la foi, dont le rôle est de contester la sainteté de celui dont on instruit le procès de béatification ou de canonisation ; celui qui défend, non sans paradoxe, la cause contraire de celle qui vient d'être soutenue.
Avocat général, membre du ministère public auprès de la Cour de cassation, de la Cour des comptes, des cours d'assises et des cours d'appel, qui assiste le procureur général.
Avocat plaidant, celui qui assume la défense orale des intérêts de ses clients, lors de l'audience de plaidoirie.
Avocat postulant, celui qui effectue une postulation.
Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (C.A.P.A.), diplôme obtenu après examen par les titulaires d'une maîtrise en droit, qui permet d'accéder à la profession d'avocat et d'être admis au stage.

La profession d'avocat, déjà profondément modifiée par la loi du 31 décembre 1971, a été de nouveau réformée par la loi du 31 décembre 1990. Une nouvelle profession d'avocat a été substituée, dans un premier temps, à celles d'avocat près les cours et les tribunaux de grande instance et d'agréé près les tribunaux de commerce et, dans un second temps, à celles d'avocat et de conseil juridique. Les avocats établis près de chaque tribunal de grande instance forment un barreau, administré par un conseil de l'ordre des avocats présidé par un bâtonnier.La liberté de parole de l'avocat est en principe absolue. Il prête serment d'exercer la défense et le conseil avec dignité, conscience, indépendance et humanité. La profession d'avocat peut être exercée soit en groupe (dans le cadre d'associations, au sein de sociétés civiles professionnelles ou de sociétés d'exercice libéral), soit à titre individuel. L'avocat perçoit des honoraires fixés librement en accord avec le client.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement